TECHNOLOGIES:CAPTEUR D'IMAGE DIRECTE

Le seul capteur au monde qui saisit l'intégralité de la couleur

Le capteur d'image est l'élément le plus important d'un reflex numérique. Que doit donc demander au capteur un photographe à la recherche d'un nouveau boîtier ?

La plupart des fabricants de boîtiers mettent l'accent sur le nombre de pixels qui bien sûr est déterminant en ce qui concerne la résolution de l'image. Chez Sigma, nous croyons que la théorie selon laquelle le nombre de pixels serait l'alpha et l'omega de la qualité de l'image est grossièrement insuffisante, et que c'est la structure même du capteur qui a le plus d'impact sur la qualité de l'image finale.

Depuis l'origine, tous les boîtiers numériques Sigma ont été équipés avec un capteur d'image directe Foveon X3®. Ce capteur tire parti des qualités spécifiques du silicium qui est pénétré à des profondeurs différentes par les différentes longueurs d'ondes qui constituent la lumière. Il fut le premier et demeure le seul capteur d'image au monde qui capture intégralement les trois couleurs constitutives de la lumière – le rouge, le vert et le bleu – pour chaque point de l'image sans avoir besoin d'un filtre de colorisation.

Les capteurs monochromes des autres appareils photo numériques

A l'exception des appareils Sigma, tous les appareils photo numériques actuels sont équipés de capteurs monochromes. Incapables de distinguer les couleurs, ces capteurs reçoivent la lumière au travers d'un filtre coloré composé d'un ensemble d'emplacements rouge, verts et bleus. Le capteur enregistre donc la couleur horizontalement, pas verticalement.

Dans la mesure où chaque photodiode sensible à la lumière est recouverte d'un filtre ne laissant passer qu'une seule couleur, chaque pixel ne capture qu'une seule couleur, et les données des deux autres couleurs sont ignorées et perdues à jamais. Un processus d'interpolation connu sous le nom de dématriçage reconstitue les données manquantes de manière approximative en se basant sur les données récoltées par les pixels environnants.

Développée depuis longtemps et affinée au fil des ans, cette méthode de fabrication d'image s'est améliorée, et l'interpolation des couleurs est désormais relativement correcte. Mais il résulte inévitablement de cette interpolation horizontale une perte des détails colorés les plus subtils présents dans la réalité.

Le capteur d'image directe Foveon X3® enregistre les ondes de lumière rouge, verte et bleue verticalement, comme le faisaient les pellicules argentiques. Reconnu comme largement supérieur aux capteurs à filtre de Bayer conventionnels, la plupart des experts sont d'accord sur le fait que le capteur d'image directe Foveon X3® dispose d'une structure unique qui en fait le capteur idéal d'aujourd'hui et de demain.

Le dématriçage gomme les plus fins détails colorés

Durant le processus de dématriçage, les appareils utilisant ces filtres en mosaïque colorée génèrent des artefacts – en fait, des couleurs qui n'existent pas du tout dans la réalité. Ce phénomène devient gênant dans les zones où des détails colorés se répètent à une plus haute fréquence que celle qui peut être vue par les éléments colorés du filtre de Bayer.

Ces appareils sont donc pourvus également d'un filtre optique passe-bas entre l'objectif et le capteur. Ce filtre agit sur les images de haute résolution saisies par l'objectif en éliminant les éléments de détails à haute fréquence susceptibles de générer des artefacts lorsqu'ils atteignent le capteur. Si son action est efficace contre les artefacts, le filtre passe-bas en réduit d'autant la résolution de l'image.

La capteur d'image directe Foveon X3® génère des images chargées d'émotion

Grâce au capteur d'image directe Foveon X3®, les boîtiers Sigma délivrent des images pleines d'émotion. Avec sa structure fondamentalement différente des autres capteurs, le capteur d'image directe Foveon X3® présente une qualité d'image réellement distincte, qui se caractérise par de fins détails – des détails essentiels pour restituer les qualités émotionnelles du sujet. Les appareils numériques Sigma sont conçus pour reproduire exactement ce que le ou la photographe voit et ressent, jusqu'à l'air ambiant – un résultat qui n'est possible qu'avec un système de capture verticale de la couleur qui ne requiert pas d'interpolation colorée, et un traitement d'image qui préserve les détails les plus subtils.

A l'inverse, un capteur conventionnel ne fait que supposer la composition colorée et va jusqu'à supprimer totalement certaines hautes fréquences. Bien sûr la couleur peut être ajustée dans le post-traitement de l'image. Mais les détails et les nuances perdues ne se retrouvent jamais. En compensation, les appareils conventionnels usent de procédés d'accentuation de la netteté pour donner l'illusion de davantage de résolution. Mais ils produisent alors des images aux contours artificiellement nets, au rendu étrange qui manque de naturel.

SIGMA SD15 Contenu détaillé